Naissance de l’album


Je ne peux pas me passer de musique. Le soufflet de mon accordéon est comme un battement de mon cœur. J’ai passé ma vie à apprendre et je sais que j’apprendrai jusqu’à mon dernier souffle, en éternelle élève.
Lorsque, il y a quelques temps, Jean Pierre Brun, mon agent, m’a fait écouter un morceau qui ne s’appelait pas encore « Hors Norme », j’ai immédiatement reconnu la patte d’un compositeur de talent.
Peu de temps après, j’ai rencontré Patrick Brugalières et nous avons, sans hésiter, décidé de travailler ensemble et d’enregistrer ce premier thème. Très vite, j’ai ressenti une totale harmonie dans notre collaboration. Nous parlions le même langage, nous nous comprenions note à note.
Aussi, lorsque Jean Pierre m’a suggéré de confier à Patrick la réalisation de la totalité de mon nouvel album, j’y ai adhéré sans réserves.
Et puisque ce disque se devait d’être « Hors Norme », j’ai tenu à y associer l’accordéon de Marcel Azzola, celui de Richard Galliano, le violon de Didier Lockwood, le piano de Matthieu Gonet, les guitares de Los Chicos et la voix de Lio.
Marcel Amont et Jean Lassalle, mes amis, m’ont accompagnée dans l’hommage que j’ai voulu rendre à mes Pyrénées, mes racines.
Les mots de Jean Pierre et la musique de Patrick m’ont aidée à remercier René, mon mari tant aimé, de m’avoir si bien épaulée dans la traversée de ma vie.
Cerise sur le gâteau, Jean Paul Gaultier, mon ami fidèle au talent flamboyant, m’a fait la joie d’illustrer la pochette.
Ainsi est né « Yvette Hors Norme »…
La Musique, c’est le coeur qui bat.
Que ce disque, qui m’est si cher, en soit le témoignage.

Yvette Horner



Imprimer cet article Imprimer cet article